Aread » Les aides à l’agroalimentaire

Les aides à l'agroalimentaire

Agroalimentaire

 

L’industrie agroalimentaire est le premier secteur industriel en France, mais les entreprises de ce secteur sont soumises à plusieurs contraintes. Pour assurer la qualité et la sécurité des aliments, s’adapter aux périodes de production de pointe et rester compétitive face à la concurrence internationale, l’industrie agroalimentaire doit se moderniser, investir et diversifier son offre en innovant en permanence. De nombreuses aides à l’agroalimentaire permettent de répondre à tous ces défis, et d’accompagner la croissance de votre entreprise.

 

 

Obtenez un diagnostic gratuit en 48h sur votre éligibilité aux aides à l’agroalimentaire :

 

Vous souhaitez connaître notre méthodologie et nos tarifs ?

Les subventions de FranceAgrimer

FranceAgrimer est un établissement national qui accorde notamment des financements aux entreprises agroalimentaires. Les subventions de France Agrimer visent plutôt les projets innovants des PME agroalimentaires (alimentation intelligente, agro-écologie, bioéconomie, etc…) et se présentent sous la forme d’appels à projets (ce qui suppose une sélection des dossiers). Les dépenses financées peuvent être des investissements, des travaux de R&D, etc…

Les appels à projets de FranceAgrimer sont financés par le Programme d’Investissement d’Avenir (PIA) et par le Grand Plan d’Investissement (GPI). Le PIA propose des aides aux démonstrateurs, à l’innovation collaborative et aux solutions industrielles. Le GPI accompagne plutôt l’adaptation des outils par la R&D et l’innovation, ainsi que le changement des pratiques par rapport à la transition énergétique. D’autres organismes financeurs peuvent proposer des financements pour votre industrie d’activité agroalimentaire.

Du fait de son activité, l’industrie agroalimentaire est particulièrement concernée par le changement climatique. Les aides de l’ADEME permettent à votre entreprise de gagner en performance environnementale. Vous pouvez aussi gagner en visibilité grâce aux trophées de l’innovation nationaux et européens. Au-delà de ces organismes, la majorité des aides à l’agroalimentaire sont toutefois gérées par les régions.

 

Les aides régionales à l’investissement dans les industries agroalimentaires (ARIAA)

Plus de 20 aides régionales s’adressent actuellement aux industries agroalimentaires. Ces financements peuvent concerner les investissements mais aussi les prestations de conseil, le développement durable, l’export, l’innovation, etc… Parmi celles-ci se trouvent des aides régionales à l’investissement dans les industries agroalimentaires (ARIAA).

Cette subvention est avantageuse car elle peut être couplée au dispositif FEADER, un fonds européen lié au développement rural agricole. Par exemple, la région Pays de la Loire accorde 20% maximum de taux d’aide via l’ARIAA et grâce au FEADER, ce taux peut être porté à 40% maximum des dépenses. Or cette règle est valable dans toutes les régions qui proposent ce dispositif (la Bretagne, la Nouvelle Aquitaine, l’Auvergne – Rhône-Alpes, l’Occitanie, les Pays de la Loire, le Grand Est et la Normandie). Cette aide prend parfois la forme d’appel à projets pour certaines régions.

Certaines conditions d’éligibilité sont obligatoires, comme le fait de transformer des matières premières issues directement du milieu agricole, des matières premières sous signe de qualité (bio, label, IGP, etc…). D’autres critères permettent d’obtenir le bonus du FEADER, dans le cas où par exemple les produits sont issus d’opérations de première transformation des matières premières, selon la zone d’approvisionnement locale, etc… Ces critères varient en fonction des Régions.

Au-delà des subventions spécifiques au secteur agroalimentaire, vous pouvez prétendre à toutes les aides à l’innovation, à l’export, aux investissements (citées ci-dessus) et à l’environnement que proposent les différents guichets régionaux et nationaux. AREAD vous accompagne dans la recherche des aides en adéquation avec vos projets, et prend en charge le montage du dossier en totalité (depuis la constitution du dossier de demande jusqu’au versement des aides à votre entreprise).